Le partenaire carburant de la grande distribution

Du lundi au vendredi de 8h à 18h30
0 820 428 429
Service 0,12 €/min + prix appel

Volumes distribués

La part du gazole

Une spécificité française

Comme on l'a vu, les réseaux de distribution ont profondément changé ces 30 dernières années, c'est aussi le cas pour les carburants distribués.

 

En 1980, 95% des véhicules vendus en France fonctionnent à l'essence, 30 ans plus tard en 2010 tout a changé, et plus de 60% des véhicules commercialisés fonctionnent au gazole (voir schéma ci-dessous).

 

Que s'est-il passé ?

 

Au début des années 1980, les constructeurs français souffrent, certains disparaissent, fusionnent ou sont rachetés.

 

Afin de se différencier de la concurrence, ils décident de développer la technologie diesel et ont besoin d'un débouché.

 

Ils se tournent alors vers l'Etat qui, soucieux de préserver l'industrie et les emplois, va les aider en allégeant les taxes sur le gazole.

 

Cela a pour effet de booster les ventes de véhicules diesel et de contribuer à sauver ou conforter nos constructeurs nationaux.

 

C'est ainsi que depuis 30 ans le litre de gazole est moins cher que celui d'essence.

Source : UFIP/CPDP
Source : UFIP/CPDP
 

Une tendance qui va durer ?

Vers la fin de l'avantage fiscal ?

A ce jour la tendance ne s'est toujours pas inversée, les volumes d'essence distribués continuent de baisser et ceux de gazole de monter (voir schéma ci-dessous).

 

Tant que l'avantage fiscal sur le gazole demeurera, la situation perdurera. Cet aspect fiscal est donc central.

 

Or depuis plusieurs années, l'Etat a de plus en plus de mal à équilibrer son budget. Il est à l'affût de toute recette supplémentaire et l'avantage fiscal pourrait  être remis en cause.

 

Par ailleurs, de récentes études montrent l'impact négatif sur la santé des particules fines émises par les moteurs Diesel.

 

La tendance à aujourd'hui, semble aller vers une augmentation de la fiscalité du gazole, étalée sur quelques années, et à hauteur de celle de l'essence.

Source : UFIP/CPDP
Source : UFIP/CPDP