Le partenaire carburant de la grande distribution

Du lundi au vendredi de 8h à 18h30
0 820 428 429
Service 0,12 €/min + prix appel

Questions fréquentes sur les prix des carburants

Trouvez la réponse à vos questions

Cliquez sur une question afin d'afficher la réponse

Je souhaiterais consulter les prix des carburants.

Le Ministère de l'Economie et des Finances met à votre disposition un site Internet dédié aux prix des carburants. Vous pouvez ainsi consulter par carburant et par département la liste des stations et les prix proposés mis à jour.

Voici l'adresse pour vous connecter : www.prix-carburants.economie.gouv.fr

Les biocarburants sont-ils moins chers que les carburants "classiques" ?

Il faut distinguer les deux filières :

  • celle du biodiesel dont le prix est plus cher que le gazole malgré la défiscalisation dont il bénéficie. L’obligation d’incorporation renchérit donc le prix du carburant au prorata du pourcentage incorporé. Le marché français réussit cependant à réaliser l’objectif ce qui évite toute pénalité supplémentaire ;
  • celle de l’éthanol dont le prix - en intégrant la défiscalisation - a plusieurs fois été proche de celui de l’essence, voire légèrement moindre. L’objectif d’incorporation étant inatteignable, l’écart se transforme en pénalité qui vient directement augmenter le prix des essences. 
Je souhaiterais comprendre la formation des prix des carburants.

Le Ministère de l'Economie et des Finances met à votre disposition un site Internet dédié aux prix des carburants. Sur ce site, vous trouverez un module pédagogique qui répond de façon claire aux questions que l’on se pose souvent sur la formation ou l’évolution des prix à la pompe :

  • de quoi est composé le prix à la pompe ?
  • comment les distributeurs fixent-ils  le prix des carburants ?
  • pourquoi les prix à la pompe ne varient pas forcément comme le prix du pétrole brut ?
  • pourquoi les prix ont-ils tendance à monter ?
  • pourquoi les prix sont-ils différents selon les stations-services ?
  • comment se positionnent les prix des carburants en France par rapport aux pays européens ?

Voici l'adresse pour vous connecter directement à ce module :

www.prix-carburants.economie.gouv.fr/rubrique/pedagogique/

A quoi sert la TICPE ?

La TICPE est la Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques, elle a remplacé la TIPP.

En 2011, le montant de la TICPE a été de 24.8 milliards d'euros.

Elle finance à hauteur de 14.2 milliards d'euros le budget de l'état, c'est donc la 4éme recette fiscale.

La part transférée aux régions s'éléve à 4.3 milliards d'euros et à 6.3 milliards d'euros pour les départements.

Elle finance en partie les transferts de compétence opérés par l'état aux collectivités territoriales notamment le financement du RSA, le réseau routier national départemental, pour les départements et la formation professionnelle pour les régions.

Elle finance par ailleurs les infrastructures de transport issues notamment du Grenelle de l'environnement pour les régions.

Source : Ministère de l'économie et des finances.

Pourquoi les prix ont-ils tendance à monter ?

Les tensions internationales (conflits), les événements climatiques, l'évolution de la production de pétrole dans les pays producteurs et de la demande mondiale impactent les cours mondiaux du pétrole brut et globalement les cotations des produits raffinés.

La hausse de la demande dans les pays émergents fait renchérir les cotations internationales des produits raffinés.

Un taux de change euro/dollar défavorable à l'euro fait augmenter les prix d'achat du pétrole et des produits raffinés.

Source : Ministère de l'économie et des finances.

Comment les distributeurs fixent-ils le prix des carburants ?

Chaque distributeur définit son prix en tenant compte des frais de son point de vente, des taxes dues à l'Etat mais aussi en fonction :

  • Des fluctuations des cotations des produits raffinés sur les marchés internationaux. Les cotations évoluent en fonction de l'offre et de la demande de produits raffinés (sans plomb, gazole)
  • Des prix de la concurrence
  • De sa marge nette qui lui permet d'assurer la rentabilité de son exploitation (marge de l'ordre de 1 centime d'euro par litre)


Les distributeurs n'ont pas de stocks importants, sauf des stocks stratégiques imposés au niveau européen pour faire face à une crise.

Ces stocks stratégiques sont contrôlés par l'administration et ne sont pas utilisables comme stocks commerciaux.

Une grande partie des distributeurs répercutent à la pompe les variations des prix des produits raffinés en les amortissant à la hausse comme à la baisse.


Source : Ministère de l'économie et des finances.

Combien gagnent les pétroliers sur le litre de carburant ?

Il ne faut pas confondre la marge brute publiée sur les sites gouvernementaux et le bénéfice net que les pétroliers gagnent réellement sur le litre de carburant.
La marge brute publiée est le résultat d’un simple calcul entre un prix hors toutes taxes et une cotation internationale du produit raffiné. Cette "marge brute de transport et distribution" sert à payer la totalité des frais permettant d’approvisionner les stations et de distribuer le carburant :

  • frais de stockage en dépôt et de livraison par camion en station (+ frais de pipeline …) ;
  • frais et taxes induits par les obligations légales (surcoûts biocarburant TGAP – taxe générale sur les activités polluantes -, pénalité certificat d'économies d'énergie…) ;
  • frais d’exploitation de la station (salaires, électricité, entretien général, frais d’encaissement, loyer/redevance…) ;
  • frais d’entretien de la station (maintenance générale bâtiment-pompes-piste, mise aux normes cuves-tuyauterie-piste…) ;
  • autres frais divers (amortissements, additivation du carburant, frais des structures centrales…).

Après paiement de ces frais, le résultat avant impôt est compris entre 0 et 2 ct€/l selon les distributeurs. Ces chiffres ont été confirmés par le rapport de l’Inspection Générale des Finances de novembre 2012 sur "les prix, les marges et la consommation des carburants"1 à la suite d’une mission confiée par le gouvernement.