25 100 le-fil-info-egedis actualites-egedis
28/01/2021

Le prix du pétrole en baisse face aux nouveaux cas de Covid-19 en Chine

L’actualité pétrolière sur la période du 25 à 28 janvier 2021.
Sans titre (4)

Alors que Pékin enregistre de nouveaux malades du Covid-19 lors de ces sept derniers jours, inquiétant les investisseurs, les prix du pétrole reculent ce vendredi 22 janvier 2021, tandis que les stocks de bruts américains augmentent.

 

Chiffres : Le baril américain de WTI pour le même mois, a perdu 1,62% ou 86 cents à 52,27 dollars.

Les restrictions concernant la mobilité des voyageurs pour le Nouvel an lunaire engendrent des afflux dans les transports, de nouveaux cas de Covid se font alors enregistrer.

 

Malgré cette baisse enregistrée la semaine dernière, les prix du pétrole ont progressé ce lundi 25 janvier 2021, soutenus tant par les perspectives d'une demande amenée à repartir aux Etats-Unis que par la promesse d'une offre contenue en Irak.

 

Chiffres : Le baril américain de WTI pour le même mois a pris 0,96% ou 50 cents à 52,77 dollars.

Bien que la pandémie joue un rôle important sur les fluctuations du prix du baril de pétrole, celui-ci commence la semaine du bon pied.

 

De nouvelles mesures de nature à soutenir les prix sont à noter :

  • Le programme de relance de 1.900 milliards de dollars que souhaite faire adopter Joe Biden, dont le but est de doper l'activité économique et donc la consommation d'or noir outre-Atlantique.
  • L'Irak ayant promis de réduire sa production de pétrole en janvier et février pour compenser le dépassement de 2020.
  • Les investisseurs surveillent la situation en Indonésie où les autorités ont saisi lundi deux pétroliers, iranien et panaméen, soupçonnés d'avoir effectué un transfert illégal de brut dans les eaux du pays d'Asie du Sud-Est.

 

Pour finir, Les prix du pétrole ont fini proches de l'équilibre mardi.

 

Chiffres : Le baril américain de WTI pour le même mois a abandonné 0,08% ou 4 cents, à 52,61 dollars.

 

 

Signaux alarmants sur la consommation malgré la baisse des stocks US

 

Les prix du pétrole ont peu évolué mercredi en dépit d'un plongeon inattendu des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis, le marché restant préoccupé par le niveau de la demande mondiale en or noir.

 

Chiffres : Le baril américain de WTI pour le même mois est dans le même temps monté à New York de 0,46% ou 24 cents, à 52,85 dollars.

Selon un rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) diffusé mercredi, les stocks commerciaux de brut aux Etats-Unis ont baissé de 9,9 millions de barils (MB) au 22 janvier, chiffre qui n’avait pas été atteint depuis mars dernier.

 

Malgré cette baisse des stocks US, le marché reste perturbé par des signaux alarmants du côté de la consommation.

La seconde vague de contaminations au coronavirus et les campagnes de vaccination dans le monde impacte négativement la demande. Ces inquiétudes devraient persister pendant un certain temps.

Retour Actualité

L’énergie est notre avenir, économisons-la !

Egedis : distributeur de carburants (E85, gasoil, essence) et livraison de carburant en vrac pour la grande distribution.